À quoi s’attendre : Haute Route Ventoux 2019


05/03/2019

Basée à Bédoin, au pied du Mont Ventoux, la troisième édition de la Haute Route Ventoux est une opportunité unique de terminer votre saison européenne en beauté cet automne. Voici ce qui vous attend :

Étape 1 : Une première ascension du Mont Chauve
La première étape démarre avec une série de collines plutôt roulantes avant d’affronter le Col des Trois Termes et le Col de la Ligne. La première vraie difficulté de la journée se présente ensuite par le Col de la Liguière avant d’attaquer le Mont Ventoux. L’ascension du Mont Ventoux par Sault est, sur papier, la plus facile des trois ascensions du Ventoux. Longue de 25km et avec une pente moyenne à 4,5%, les 19 premiers kilomètres traversent la forêt et sont plutôt roulants avant de rejoindre le Chalet Reynard. Les six derniers kilomètres sont plus difficiles avec des pentes avoisinant les 10% et sont souvent exposés au vent.
Les coureurs du parcours Compact éviteront le Col de la Liguière et rejoindront directement la montée du Ventoux après le Col de la Ligne pour terminer ensuite au Chalet Reynard.

Étape 2 : Un départ sublime et une arrivée au sommet
La deuxième étape commence par la montée des Gorges de la Nesque avec le soleil levant, avant d’enchaîner le Col de l’Homme Mort, le Col des Aires et le Col des Astauds pour rejoindre Malaucène et la deuxième ascension du Mont Ventoux. Cette montée du Ventoux depuis Malaucène est sûrement la plus difficile des trois avec de 21km à 7,2% de moyenne. À noter, une longue portion de 3km à plus de 11% de moyenne et les derniers kilomètres à plus de 8%.
Les coureurs du parcours Compact franchiront les Gorges de la Nesque et le Col des Astauds avant de passer par le Col de la Madeleine pour revenir à Bédoin.

Étape 3 : Une arrivée en apothéose
La troisième et dernière étape est un contre-la-montre dans la montée du Mont Ventoux depuis Bédoin. Les premiers kilomètres sont relativement roulants jusqu’au virage de Sainte-Estève où la route commence à sillonner à travers la forêt et la pente se rapproche des 10% jusqu’au Chalet Reynard. Les derniers kilomètres qui relient le Chalet Reynard au sommet sont siuvent exposés au vent et la pente est plutôt régulière malgré quelques portions raides au-dessus des 10% sur le dernier kilomètre. Arrivés au sommet, les coureurs seront récompensés par une médaille de Finisher bien méritée !