Les 21 lacets du contre-la-montre clôturent la 3ème édition de la Haute Route Alpe d’Huez


14/07/2019

L’un des nombreux avantages du cyclisme est que les fans peuvent emprunter les plus célèbres routes cyclistes au monde, comme plusieurs générations avant eux. Vous n’aurez peut-être jamais la chance de marquer en finale de Coupe du Monde mais il est tout à fait possible de grimper des cols emblématiques comme celui de l’Alpe d’Huez.

Rassemblés une nouvelle fois à Bourg d’Oisans, les coureurs de la Haute Route étaient présents ce matin pour affronter la troisième et dernière étape, le contre-la-montre individuel avec une arrivée au même endroit que le Tour de France.

Avec seulement 20 secondes d’écart entre chaque départ, les coureurs pouvaient ainsi s’observer dans l’ascension des 21 lacets de l’Alpe d’Huez. Avec des pentes atteignant les 10% dans les premiers virages, l’ascension se stabilisa ensuite autour de 7-8% jusqu’à la ligne d’arrivée.

Interrogé sur sa stratégie et ses objectifs personnels, Jonathan Oxley a déclaré : « Mon objectif était de ne pas me faire reprendre par quelqu’un que j’avais dépassé et ça n’a pas été le cas. Je voulais trouver mon propre rythme et lors des trois derniers kilomètres, même si je n’avais plus rien, j’ai tout donné. Pour être honnête, je suis euphorique maintenant car ça été deux jours éreintants. »

La montée de l’Alpe d’Huez est aussi belle que difficile. En traversant des villages comme Huez ou des endroits emblématiques comme le Dutch Corner, les coureurs ont tout de même pu profiter de l’ascension des 21 lacets et des magnifiques paysages qui les entourent.

« Je pense que c’est une bonne manière de grimper l’Alpe d’Huez » a déclaré Christian Olsson. « Je n’ai jamais fait ça de ma vie. Vous donnez tout sur une seule montée et c’est génial. J’avais déjà fait l’Alpe d’Huez il y a quelques années mais après avoir fait le Galibier, le Télégraphe et d’autres ascensions donc j’avais eu du mal à l’apprécier. Cette fois, c’est différent et j’ai aimé. C’est l’avantage, je pense, de ne le faire qu’une seule fois en contre-la-montre. »

Les cyclistes viennent du monde entier sur la Haute Route Alpe d’Huez et cela pour de nombreuses raisons. Pour certains, c’est l’occasion unique de découvrir les Alpes pour la première fois et passer du temps avec sa famille et ses amis. Pour d’autres, c’est une question de compétition, de se battre pour la victoire, d’effacer les précédents records sur des ascensions mythiques ou de s’entraîner pour d’autres événements à venir.

Pour Jean-François Bacmann, c’est l’occasion parfaite de s’entraîner pour les prochains événements Haute Route : « J’ai déjà fait deux fois l’Alpe d’Huez et à chaque fois, la fin était dure. Cette fois, je me sens beaucoup mieux. J’étais sur les Dolomites et ma condition physique est bien meilleure. J’ai hâte de prendre part à la Haute Route dans les Pyrénées, au Stelvio et enfin au Ventoux. »

La Haute Route était une affaire de famille pour Neil et Janet Cockings, présents tous deux sur la Haute Route Alpe d’Huez. Janet se souviendra de sa première expérience Haute Route : « C’est ma toute première fois et c’est vraiment dur. Tout est à 10% où que vous soyez. Je suis heureuse de finir ces trois jours absolument fantastiques. » Neil, qui a suivi le parcours Original, a également déclaré : « C’était super. Avec Janet faisant la Compact et moi l’Original, j’avais tendance à la rattraper sur la fin. Cela m’a donné beaucoup de motivation. »

Pour d’autres coureurs, les raisons de venir sur cet événement sont un peu plus personnelles. Ryan Jones, coureur britannique, s’est rendu dans les montagnes et plus précisément à l’Alpe d’Huez pour rendre hommage à un ami : « J’ai couru pour mon ami. Il voulait faire la Haute Route mais il est décédé l’année dernière. Il avait planifié de participé à cinq événements Haute Route avant de prendre sa retraite. Il voulait faire celle-ci, les Dolomites, les Alpes, le Stelvio et San Francisco. Je compte faire tous ces événements et aujourd’hui, j’ai tout donné et je ne pouvais pas donner plus que ça. Je suis heureux. »

Alors que la saison 2019 bat son plein, continuez de suivre l’actualité de la Haute Route. L’annonce du calendrier de la Haute Route 2020 sortira cet été !

RÉSULTATS DU WEEK-END

Ruari Grant et Rebecca Johnson ont défendu leur maillot de leader sur l’étape du contre-la-montre pour obtenir la victoire finale sur la Haute Route Alpe d’Huez. Dans le tableau masculin, Ruari Grant a réalisé un temps impressionnant de 44m45 et termine devant Martin Palmer et Julien Batlle. Après un total de 6h39m35 et 17min47 d’avance sur le second Philippe Béchet, Ruari Grant remporte de nouveau le parcours Original. Martin Palmer complète le podium.

Chez les femmes, Gretchen Miller, sur le podium de la première et deuxième étape du parcours Original, a remporté la troisième étape en 1h02m32. Rebecca Johnson termine deuxième en 1h03m36 en concédant 64 secondes sur Miller. Au final, les 64 secondes n’ont pas suffi pour que Gretchen Miller s’empare du maillot de leader. Rebecca Johnson reste donc sur la première marche du classement général avec un temps total de 8h52m34, soit 8 minutes d’avance sur Miller. Ingrid Saupstad termine troisième de l’étape et du classement général.

Du côté du parcours Compact Hommes, Jonathan Oxley réalise le doublé et termine le contre-la-montre sous les 60 minutes. Victor Engel et Brice Engel finissent respectivement deuxième et troisième de l’étape. Cependant, le classement général récompense Marco Augusto Dueñas Cepas en première place, Armando De Sanna en deuxième place et enfin Mark Turner en troisième place.

Sur le parcours Compact Femme, Betty Kals franchit la ligne d’arrivée avec un très bon temps de 1h07m11 afin de remporter l’épreuve chronométrée devant Jeanette Caldicott et Kelly Grilo.

Au général, Kals reste première et remporte la Haute Route Alpe d’Huez avec un temps de 7h35m59. Caldicott complète le podium en finissant seconde et Jeanette Caldicott monte sur la dernière marche du podium en terminant troisième.

Dans la catégorie Duo Original Hommes, la Team Koalas (Alexandre Menneteau et Timothy Harris) a remporté la troisième étape et également le classement général. Dans la catégorie Duo Original Mixte, Fitness Maréchal (Bernard Maréchal et Crystel Matthey) a remporté également la troisième étape et le classement général. Enfin, dans la catégorie Duo Compact Mixte, l’équipe FrancoPolish de Génève (Sébastien Vandenbergh et Iwona Kucinska) ont remporté la troisième étape et le classement général.