Haute Route Crans-Montana 2020 - Description des étapes


14/11/2019

Étape 1 : Crans-Montana – Crans-Montana
118KM | 3500D+

Avec moins de 20 kilomètres de plat sur 118 kilomètres, la première étape de la Haute Route Crans-Montana sera aussi difficile qu’étonnante. Après un départ donné de Crans-Montana, vous profiterez d’une vue imprenable sur la vallée et les sommets valaisans en descendant de la station. La première ascension débutera après la traversée de Chalais et pourra être décomposée en quatre parties. Les 10 premiers kilomètres vous mèneront à Vercorin. En traversant le village, vous parcourrez quelques kilomètres de plat avant une descente courte mais abrupte. Puis, deux autres kilomètres de montée vous permettront d’atteindre un deuxième sommet, suivi de cinq kilomètres de descente vers Mayoux. Profitez de cette descente car les 13 prochains kilomètres seront en montée jusqu’au barrage de Moiry. L’ascension débute modérément mais grimpe ensuite en lacets après avoir traversé le village traditionnel de Grimentz où vous commencerez à apercevoir le barrage. Une rampe pentue puis un tunnel vous mèneront au lac Moiry, où vous attaquerez les 4 derniers kilomètres pour atteindre le magnifique glacier de Moiry.

Vous redescendrez par la même route que vous avez emprunté, mais une fois à Grimentz vous tournerez à droite. Au lieu de gravir les courtes portions que vous aurez descendu plus tôt dans la journée, cette route menant à la vallée est intégralement en descente, avec quelques lacets très serrés vers le bas. Après quelques kilomètres dans la vallée, vous traverserez le Rhône pour remonter à Crans-Montana à travers les vignes via Flanthey. Cette dernière ascension s’élève de presque 1000 mètres sur 15 kilomètres, et vous mènera jusqu’à la ligne d’arrivée et à un repos bien mérité !


Étape 2 : Crans-Montana – Col du Sanetsch
101km | 3500D+
Transition : 49km et 500m d’ascension jusqu’à Sierre

La deuxième étape commencera par la descente de Crans-Montana, mais avant d’atteindre le fond de la vallée, une première ascension de 7 kilomètres vous permettra de rejoindre Anzère. La descente de 24 kilomètres qui s’en suit vous mènera à Ovronnaz via une ascension de 8 kilomètres. Vous monterez par le versant le plus escarpé avec des rampes pouvant atteindre 15% au cœur de la forêt. Les ascensions d’Anzère et d’Ovronnaz ont toutes deux fait partie du parcours du Tour de Romandie. Après la descente d’Ovronnaz, vous aurez environ 10 kilomètres pour vous préparer au plus grand défi de la deuxième étape : les 26 kilomètres d’ascension du Col du Sanetsch. Avec 1,770 mètres de dénivelé positif, le Col du Sanetsch est l’une des ascensions les plus difficiles de Suisse Romande et n’a rien à envier à des ascensions plus célèbres comme le Mont Ventoux ou le Tourmalet.

Les deux premiers kilomètres de l’ascension sont raides mais vous traverserez de magnifiques vignobles en terrasse. Après avoir traversé le village d’Erde, l’inclinaison diminuera sur environ 5 kilomètres mais bien vite vous retrouverez des rampes raides qui vous mèneront jusqu’à un canyon. Les 5 kilomètres suivants présenteront une pente constante de 7 à 10%. Une fois cette section passée, reprenez votre souffle pendant 2 kilomètres et préparez-vous à une série de lacets très raides qui vous mèneront à travers des pâturages dégagés en sortant de la forêt. Un peu plus loin dans la montée, vous passerez par un étroit tunnel qui vous offrira une vue dégagée sur les glaciers à la sortie. Les hauteurs du Col du Sanetsch sont calmes et sauvages car il s’agit d’une voie sans issue. Une fois le sommet du col atteint, une courte descente vous emmènera au lac de Sénin où se trouvera l’arrivée de l’étape. Les 49 derniers kilomètres de transition seront principalement en descente et sur le plat lorsque vous vous dirigerez vers Sierre. Une fois arrivé à Sierre, vous rejoindrez Crans-Montana en funiculaire.

Étape 3 : CLM Sierre – Col de Crans-Montana
16.5KM | 1280D+

L’ascension de 16,5 kilomètres en contre-la-montre du Col de Crans-Montana est le moyen idéal de terminer cette belle expérience cycliste en Suisse. Même si vous serez déjà monté jusqu’à la station de Crans-Montana le premier jour, le contre-la-montre suivra une route totalement différente. L’ascension commencera à Sierre, ville la plus ensoleillée de Suisse, et se fera à un rythme soutenu avec une pente oscillant entre 6 et 9% à travers les vignes. En traversant Venthône, vous aurez environ 1,5 kilomètre de route presque plate. Profitez-en, car le reste de l’ascension se fera entre 6 et 13%. Vous serez dans la forêt jusqu’à Aminona, d’où vous pourrez admirer la vue panoramique sur le Weisshorn, le Zinalrothorn, l’Ober Gabelhorn, le Cervin et la Dent Blanche, des sommets valaisans qui s’élèvent à plus de 4000 mètres d’altitude. Assurez-vous de ne pas craquer dans les 500 derniers mètres avec deux derniers morceaux très raides. Une fois arrivé, vous pourrez admirer la vallée en sachant que vous êtes Finisher de la Haute Route Crans-Montana !