Trois jours fabuleux sur les pentes de l’Alpe d’Huez


15/07/2018

Après une première étape courte mais nerveuse vendredi et une deuxième étape marathon hier, les 250 participants de la Haute Route Alpe d’Huez 2018 se sont une nouvelle fois réunis ce matin à Bourg d’Oisans pour vivre un moment unique : l’ascension de l’Alpe d’Huez en contre-la-montre individuel.

Les coureurs se sont élancés un par un depuis la rampe de départ pour affronter les 16 kilomètres d’ascension et ses légendaires 21 virages en épingle. Pour 70% des participants dont c’est la première participation à la Haute Route, descendre de la rampe était tout aussi redouté que l’ascension en elle-même comme en témoigne le Britannique Duncan Armstrong-Prior : « C’est mon premier contre-la-montre et je suis un peu nerveux à l’idée de descendre de la rampe. Et je n’ai jamais grimpé l’Alpe d’Huez donc je vais y aller à mon rythme. »

Avant d’entrer dans le sas de départ, il a ajouté : « Je n’ai jamais participé à un événement avant et je trouve que la Haute Route est super bien organisée. Même quand on dépose notre sac à dos au mauvais endroit il y a toujours quelqu’un pour prendre soin de nous. Les mécaniciens de Mavic sont excellents et font en sorte que notre vélo soit dans le meilleur état possible pour grimper. Et puis on vit de supers moments. Grimper le Glandon sans m’arrêter a été un instant très émouvant pour moi. En franchissant la ligne d’arrivée hier, j’avais vraiment l’impression d’avoir accompli quelque chose. »

Pendant trois jours, les coureurs de la Haute Route Alpe d’Huez ont roulé sur des routes empruntées par les plus grandes figures du vélo et ont vécu une expérience inoubliable. En franchissant la ligne d’arrivée de la troisième et dernière étape en haut de l’Alpe d’Huez, les Russes Alexander Bobkov et Anatoly Sedov, qui courent dans la catégorie Duo, étaient très fiers de leur performance. Après avoir immortaliser le moment, Alexander a déclaré : « Nous venons de vivre trois jours fabuleux. Je dois même dire les trois plus beaux jours de ma vie. J’ai fait pas mal de compétitions comme des marathons et des demi-Ironman mais là c’était l’étape d’après. Je suis très fier de mon ami et de moi-même. »

Souriant lui aussi, Anatoly a ajouté : « Nous avions entendu que l’organisation était d’un très bon niveau et c’est la vérité. D’un point de vue logistique, c’était facile pour nous de venir depuis Moscou en Russie et les dates collaient parfaitement. C’est notre première expérience ici à l’Alpe d’Huez et l’ascension est à la hauteur de sa réputation. »

Bien que ne se connaissant pas il y a trois jours, Edward Goodwyn et Patrick McLane se sont liés d’amitié sur la Haute Route Alpe d’Huez et ont franchi la ligne d’arrivée l’un après l’autre. Après s’être congratulés, Edward et Patrick nous ont raconté leur expérience. « Nous ne nous connaissions pas avant l’événement mais on a roulé ensemble ces trois derniers jours. Un peu le premier jour, du Glandon jusqu’à l’arrivée hier, et on s’est retrouvé dans l’ascension aussi aujourd’hui. On s’est entraidé mais il y avait quand même un peu de compétition entre nous », s’est exprimé Edward.

« On se pousse l’un l’autre et on se motive dans les ascensions », a renchéri Patrick. « Le contre-la-montre s’est bien passé pour moi aujourd’hui sauf que j’avais oublié cette dernière partie. J’avais les yeux fermés en franchissant la ligne mais je réalise à présent qu’on arrive là où les professionnels arriveront jeudi. »

« Il y avait déjà plein de camping-cars sur le bord de la route qui attendaient le passage du Tour », a ajouté Patrick. « C’était très motivant pendant l’ascension d’entendre la musique et les encouragements des spectateurs qui nous poussaient à aller de l’avant. C’est comme le Tour, c’était très cool ! »

Grâce à une nouvelle victoire d’étape, le Norvégien Jonas Ellignsen remporte la deuxième édition de la Haute Route Alpe d’Huez et devient ainsi le premier Scandinave à gagner une Haute Route. Chez les femmes, l’Irlandaise Sharon Bird s’impose pour le deuxième jour consécutif et passe première au classement général devant l’Américaine Brooke Mead.

Plus tôt dans la matinée à Bourg d’Oisans, Sharon nous avait confié : « J’ai pour objectif de faire de mon mieux mais si en plus je peux endosser le maillot leader alors ça serait incroyable. Les ascensions sont superbes ici, les meilleures que j’ai grimpées je pense et en plus les paysages sont magnifiques ! »

Avec trois victoires d’étape, les équipes Lux Cycle Club et Team Apricot remportent respectivement les catégories Duo Hommes et Duo Mixte.

Le prochain événement Haute Route se déroulera sur les terres du grand vainqueur du jour puisque la Haute Route visitera pour la première fois la Norvège en 2018 avec la Maserati Haute Route Norway qui se déroulera du 3 au 5 août autour de Stavanger.

La Haute Route reviendra ensuite en France avec les incontournables Haute Route Pyrénées du 18 au 24 août et Haute Route Alpes du 26 août au 1er septembre. Après la Haute Route Dolomites qui se déroulera sous un nouveau format de trois jours à Predazzo du 21 au 23 septembre, le circuit 2018 de la Haute Route se terminera sur les pentes du Ventoux du 5 au 7 octobre.