Le Géant des Pyrénées


15/08/2017

À 2,115 mètres d’altitude, le col du Tourmalet mérite son surnom de Géant des Pyrénées. En tant que point culminant des Pyrénées françaises accessible à la circulation, il récompense tous ceux qui osent s’attaquer à lui en leur offrant un paysage à couper le souffle sur la Vallée des Gaves d’un coté et la Vallée de Campan de l’autre. Col historique du Tour, le Tourmalet est également une ascension incontournable de la Haute Route Pyrénées et constitue sans aucun doute un des moments forts de la semaine pour chaque participant.

Le peloton s’est attaqué au Tourmalet aujourd’hui par Luz-Saint-Sauveur et a grimpé 1,400m de dénivelé positif sur 19km à 7% de moyenne. S’élevant doucement dans les premiers kilomètres, les premières difficultés sont apparues vers 4,5km avant que la pente ne devienne moins difficile mais plus régulière sur les 10 prochains kilomètres. Quant aux derniers 5km d’ascension, c’est une autre histoire. Avec une pente moyenne de 9% comprenant quelques sections à 12%, cette dernière portion n’a pas laissé le temps aux coureurs de souffler. La gestion de l’effort était essentiel aujourd’hui pour atteindre le sommet

Nous avons recueilli les impressions de quelques coureurs au ravitaillement au sommet afin de connaître leur ressenti.

Megan Scott, 1061, Australie

C’est génial, le Tourmalet est l’un des cols que l’on voit souvent à la télévision et j’y suis aujourd’hui ! Wow !

Spencer Powlison, 1113, USA

J’aurai aimé avoir d’avantage de gels avant d’attaquer le Tourmalet mais la montée était vraiment superbe.

Andrey Kotkov, 1192, Russie

Nous n’avons pas de cols tels que le Tourmalet en Russie. C’est donc la première fois que je m’y attaque et je n’ai qu’une réaction… quel col !

Dan Sims, 1075, Royaume-Uni

J’adore, c’est extraordinaire ! Sortir des nuages ce matin était à couper le souffle; ça fait du bien d’atteindre le sommet. Je vis à Genève désormais et je n’avais jamais eu la chance de rouler dans les Pyrénées mais cette atmosphère me rappelle l’Alpe d’Huez. Le Tourmalet est en quelque sorte l’Alpe d’Huez des Pyrénées.

James Richens, 1026, Royaume-Uni

Après trois Haute Route, je n’avais pas encore eu la chance de gravir le Tourmalet, c’est réellement une ascensions particulière dont je me souviendrai.

Clive Fortes, 1018, Royaume-Uni

L’avoir vu si souvent à la télévision et être maintenant au sommet du Tourmalet, nous sommes obligés de prendre des photos pour immortaliser le moment !

Kenneth Taylor, 1159, Royaume-Uni

Pour moi, ce sont les paysages qui font du Tourmalet un col si spécial. Se tenir à côté de la statue au sommet était aussi incroyable !